Le poulpe : le plus intelligent des invertébrés

Poulpe

On trouve le poulpe dans la mer Méditerranée et l’océan Atlantique. Le poulpe se fait aussi appelé pieuvre avec ses huit tentacules à ventouses. Cet animal n’a pas de squelette, ce qui le rend extrêmement agile. Les ventouses sur chaque tentacule lui permettent de chasser ses proies et de déplacer ce qui le gêne sur son passage. On trouve les poulpes dans les fonds marins rocheux, nichés dans des cavités qui leur permettent de se protéger.

L’intelligence du poulpe est étonnante

Il n’y a pas que dans la littérature que le poulpe fascine. En effet, les marins et chercheurs reconnaissent à quel point l’intelligence du poule est étonnante. Constitué de neuf cerveaux, huit bras et trois cœurs, le poule est aussi le roi du camouflage. Il a le pouvoir de changer de couleur à sa guise.
Il faut savoir que le poulpe est l’animal invertébré le plus intelligent qui existe, avec pas moins de 500 millions de neurones. Pour preuve, le poulpe est capable d’ouvrir le couvercle d’un bocal qui contient sont festin, du genre crabe ou langouste, par exemple.

Si on met un poulpe au défi de se sortir d’un labyrinthe, il en est tout à fait capable. Pour aller encore plus loin, le poulpe se compose de millions de cellules colorées qui lui donnent la possibilité de se camoufler en toutes circonstances. Mieux encore, la pieuvre peut mimer le comportement d’autres espèces sous-marines. Elle fait ça justement pour se protéger de ses prédateurs.

Si la pieuvre a des yeux, elle peut aussi voir avec son corps. Et oui, ses cellules chromatophores repèrent et reflètent la lumière. Ainsi, la pieuvre repère facilement ses proies.

Il semblerait aussi qu’il ne faille pas contrarier un poulpe. A priori dérangé par une lumière, un poulpe s’est hissé jusqu’à la bordure d’un aquarium pour lancer un jet d’eau sur la fameuse lumière. À l’inverse, le poulpe est aussi un animal plutôt joueur et amical. Ce sont les plongeurs qui peuvent en témoigner.

Mais quelle est la différence entre un poulpe et une pieuvre ?

Octopus vulgaris ou pieuvre, on parle toujours de poulpe. Octopus vulgaris désigne la pieuvre commune ou le poulpe commun. D’ailleurs, si on se penche sur l’étymologie du mot « poulpe », on constate qu’il signifie « plusieurs pieds ». En 1865, c’est Victor Hugo qui utilise le terme « pieuvre » dans un de ses romans intitulé Les Travailleurs de la mer. L’histoire connaît un tel succès que le mot pieuvre s’utilise couramment et plus souvent que le mot poulpe. Pourtant, on parle bien du même animal de mer, qu’il s’agisse de la pieuvre géante du Pacifique, de la pieuvre mimétique ou du gros poulpe bleu, parmi tant d’autres.

À titre informatif, en gastronomie, les Antillais utilisent le terme « chatrou » pour désigner le poulpe tandis que les Réunionnais utilisent l’appellation « zourit ». Des mots différents désignent un même animal.

Il est intéressant de savoir que le poulpe, ou la pieuvre, a le sang de couleur bleue. Cela est dû à son hémocyanine d’invertébré en opposition à l’hémoglobine chez les vertébrés qui ont le sang rouge.

Une pieuvre peut vivre six mois tout comme elle peut rester en vie cinq ans. C’est notamment le cas de la pieuvre géante du Pacifique qui, en l’absence de reproduction, a des chances de vivre pendant cinq années.

Quelques anecdotes autour du poulpe

Lors de la coupe du monde de football en 2010, Paul, un poulpe d’aquarium allemand, pouvait pronostiquer les résultats de l’équipe de foot d’Allemagne. La pieuvre révélait l’équipe gagnante avec 11 prédictions correctes sur 13 soit 85% de bonnes réponses. Malheureusement, Paul le poulpe s’est éteint peu de temps après l’événement sportif, en octobre 2010.

Si une pieuvre est capable d’ouvrir le couvercle d’un bocal pour en extraire sa proie, elle peut aussi se sauver elle-même de cet enfermement. En effet, un poulpe est tout à fait capable de s’extraire d’un bocal en ouvrant le couvercle de l’intérieur. Incroyable mais vrai.

Encore plus fou, du fait que la pieuvre n’ait pas de squelette, elle est capable de s’introduire ou de s’extraire par des orifices qui font la taille de ses yeux.

Parmi les multiples variétés de pieuvres, on peut citer la pieuvre mimétique qui est particulièrement incroyable. Comme son nom l’indique, elle est capable d’imiter pas moins de 15 autres créatures marines. Découvert assez tardivement, en 1998, elle vit plutôt dans la zone d’Asie du Sud-Est. Cette pieuvre mimétique peut imiter la sole, la rascasse volante, le serpent de mer, le poisson grenouille, et plus encore. Cette capacité d’imitation permet à la pieuvre de se protéger de ses prédateurs en prenant l’apparence d’une espèce qui ne les intéresse pas. Ce poulpe reste encore un grand mystère pour les chercheurs car il y a encore tant à découvrir.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*