Bannière 728x90

À la découverte de deux races de chiens méconnues : le Rhodesian Ridgeback et le Thaï Ridgeback

Articles similaires

Bannière 728x90

Aujourd’hui, nous vous présentons deux races de chiens de chasse, mais aussi de berger, très largement méconnues. Alors que ces deux chiens n’ont vraisemblablement rien de commun, l’un, le Rhodesian Ridgeback, est africain, alors que l’autre, le Thaï Ridgeback, est asiatique, ils présentent néanmoins une caractéristique physique unique en son genre :une crête dorsale (littéralement ridgeback en anglais). C’est-à-dire qu’une partie de leurs poils pousse en sens inverse le long de la colonne vertébrale et forme comme une crête dorsale, donnant l’illusion que leur peau y est plissée.

Le Rhodesian Ridgeback

Les origines du Rhodesian Ridgeback sont très floues, et sa caractéristique principale, la crête dorsale, n’arrange rien à l’affaire. Cette caractéristique physique, sûrement héritée d’ancêtres lointains et primitifs, il ne la partage qu’avec une seule autre race de chien connue, le Thaï Ridgeback.

Difficile de comprendre comment ce chien d’Afrique du Sud peut partager une caractéristique physique aussi particulière avec un chien asiatique. La théorie la plus répandue estime que ces chiens auraient suivi l’évolution du commerce des esclaves et qu’ils auraient été transportés avec eux dans ces deux régions très précisément.

Le Rhodesian Ridgeback est un chien vif, fort et intelligent qui a un excellent caractère. Il a été utilisé pour la chasse au lion pendant très longtemps. Son rôle était d’attirer la bête sauvage à porter de tir, alors ses talents de coureur ne sont plus à démontrer. Surtout, ce rôle de leurre a préservé cette race en évitant que les spécimens ne soient sélectionnés pour leur agressivité ou leur capacité à tuer. Résultat, le Rhodesian Ridgeback est un chien très docile, bon et fidèle qui a développé un excellent caractère et qui ne présente aucun danger, ni pour son maître, ni pour les enfants.

Il est également à noter que le Rhodesian est un chien très robuste qui ne craint pas les intempéries et peut passer la majeure partie de sa vie en extérieur. Il a une santé de fer et vous aurez très peu de soucis à vous faire pour lui.

En revanche, les chiots de Rhodesian Ridgeback sont très difficiles à trouver. C’est une race très peu connue en France et typique d’Afrique du Sud, tant et si bien qu’elle pourrait presque être considérée comme endémique. Alors, si vous êtes tombé amoureux de cette race, armez-vous de patience, parce qu’il vous faudra un peu de temps pour trouver un chiot.

Que savoir avant d’adopter un Rhodesian Ridgeback ?

S’il est un chien à la bonne santé et au caractère fiable, le Rhodesian Ridgeback reste tout de même un animal de compagnie qui peut être compliqué à gérer s’il est mal éduqué. Il sera important de bien poser les bases, et d’anticiper au mieux le développement de votre chien. Les maîtres de Rhodesian Ridgeback, souvent, le disent : ce n’est pas la race idéale pour un premier chien. Se former auprès de spécialistes des animaux afin d’élever correctement son Rhodesian Ridgeback peut être une idée intéressante. Ces derniers offriront des enseignements concrets pour que l’adoption se passe au mieux. 

Pour que le chien soit heureux, mais aussi pour qu’il ne devienne pas agressif ou hostile, il faudra se charger de sa sociabilisation très jeune. Il faut l’habituer aux autres chiens, aux autres animaux ou encore à la famille. Si la socialisation se fait correctement, il s’intégrera facilement à une vie de famille. Même si vous vivez en appartement ou dans une petite maison, tant que vous prenez le temps d’aller en promenade et de participer à des activités sportives, le Rhodesian Ridgeback sera épanoui. Ces activités ne se font pas forcément en club canin ; il sera tout à fait possible de trouver des jeux et de faire du pistage seul.

Le Thaï Ridgeback, aussi appelé chien thaïlandais

L’histoire du Thaï Ridgeback est moins floue que celle de son cousin éloigné le Rhodesian Ridgeback. Il était déjà utilisé il y a quatre siècles pour la chasse et pour protéger les troupeaux des bergers dans l’est de la Thaïlande. Cette région du pays est si difficile d’accès que la race du Thaï Ridgeback a connu très peu de croisement et est restée très pure. Voilà sans doute un début d’explication à la rareté de ces chiens thaïlandais.

Certains spécialistes relient alors cette spécificité géographique à l’histoire du Rhodesian Ridgeback, qui serait donc un croisement entre les rares spécimens de Thaï Ridgeback, emmenés en Afrique du Sud en même temps que les esclaves, et d’autres chiens locaux.

Le Thaï Ridgeback ne ressemble pas beaucoup au Rhodesian Ridgeback. Il est plus petit, avec une musculature très développée et des oreilles triangulaires dressées sur le haut de son crâne. Il partage avec le Rhodesian, évidemment, cette fameuse crête dorsale à laquelle il doit son nom et un excellent caractère.

C’est un chien énergique, très prisé des chasseurs et des bergers thaïlandais il y a plusieurs siècles. Il est équilibré et attaché à son maître, mais se montre très méfiant envers les étrangers et fera donc un excellent chien de garde. Attention tout de même à le mettre derrière des barrières de taille suffisante parce que c’est un excellent sauteur qui n’hésitera pas à poursuivre les passants s’il le peut.

Comme le Rhodesian Ridgeback, le Thaï Ridgeback est une race de chiens presque inconnue en France et en Europe. Vous devrez donc vous armez du même courage et de la même patience pour espérer trouver un chiot de cette race. Le chien thaïlandais est si rare, qu’il est même difficile de trouver des chiots en Thaïlande où les élevages sont peu nombreux et où la majorité des spécimens sont des chiens errants.

Ces deux races de chiens sont très rares et reconnaissables entre mille grâce à leur crête dorsale caractéristique, mais une fois que vous aurez réussi à vous procurer un chiot, vous ne rencontrerez aucune difficulté particulière. Ce sont deux races robustes qui ne connaissent aucun problème de santé particulier. Si vous comblez leurs besoins et que vous les laissez se dépenser suffisamment, ils seront des chiens équilibrés et aimant, tout à fait adaptés à la compagnie des enfants qu’ils protégeront avec amour.

Enfin, comme pour de nombreuses autres races de chiens, il est important de les sociabiliser dès leur plus jeune âge. En les présentant à d’autres chiens et à d’autres êtres humains alors qu’ils ne sont encore que des chiots, vous les aiderez à développer des relations saines avec leurs congénères.

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Advertisment

Derniers articles