Nourrir correctement un chien sportif ou de travail

Chien sportif

L’alimentation d’un chien sportif ou de travail est déterminante pour ses performances. Le programme alimentaire va dépendre de ses performances et de l’énergie qu’on lui demande de fournir sur le terrain. Il est important d’adapter son apport énergétique afin d’éviter toutes déconvenues ou problèmes de santé. Non seulement votre chien a besoin d’une ration équilibrée, mais également de qualité afin d’optimiser ses performances au maximum. Voici quelques conseils pour être bien vigilent.

A partir de quand mon chien est-il considéré comme sportif ?

On distingue deux types de chiens : les chiens sportifs qui sont soumis à des concours d’agilité ou à des courses par exemple, et les chiens de travail qui s’occupent du bétail à la ferme. Dans les deux cas, l’activité leur demande beaucoup d’énergie mais aussi énormément de concentration. Il s’agit d’un entraînement journalier où il est important de garder un rythme soutenu et régulier afin d’éviter les baisses de forme.

Si votre compagnon effectue des exercices soutenus et répétés quotidiennement, il peut être considéré comme sportif. En effet, si celui-ci s’entraîne à plusieurs reprises durant la semaine en vue d’un concours, une alimentation adaptée à ses efforts réguliers peut jouer un grand rôle dans ses performances. Attention cependant à ce que vous donnez à manger à votre compagnon, car celui-ci aura des besoins bien spécifiques en fonction de la nature de ses efforts. Sachez également qu’il est important d’offrir une alimentation adaptée tout au long de l’année à votre chien sportif et pas uniquement les jours de compétition. En effet, les efforts effectués lors des entraînements sont aussi intenses que lors d’une course, raison pour laquelle il faut fournir la même alimentation.

Déterminer ses besoins énergétiques

Il faut donc prendre en compte la nature de ses efforts (endurance, sprints…), la durée, les conditions climatiques mais également le stress éventuel de votre compagnon. N’hésitez pas à vous faire conseiller par un vétérinaire qui analysera le cas précisément et qui saura vous guider dans le choix de l’alimentation ainsi que la fréquence à laquelle vous devez remplir la gamelle de votre chien.

Une fois les besoins énergétiques de votre compagnon déterminés, vous devez ajuster sa ration en matière de protéines, de vitamines, de lipides ou encore de minéraux. Vous pouvez opter pour des aliments spécialisés ou vous tourner vers des aliments naturels tels que le lard et la graisse de volaille qui apportent des acides gras saturés tandis que les huiles de coco et de coprah fournissent des acides gras courts. Privilégiez la viande, les poissons blancs, la levure de bière, les abats rouges et les produits laitiers. Les aliments riches en lipides et en protéines apportent de l’énergie. A contrario, ceux contenant beaucoup de glucides sont à proscrire car ils sont une faible source d’énergie et sont généralement mal digérés.

Une juste dose

Rien ne sert de donner des rations trop conséquentes dans l’espoir d’apporter de l’énergie à votre compagnon. Si vous le nourrissez trop ou si vous avez surestimé ses efforts, il risque de rapidement prendre du poids. Fractionnez alors la ration quotidienne de votre chien en plusieurs repas afin d’éviter tout risque d’obésité.

Sachez également que le chien n’aime pas changer ses habitudes alimentaires, que ce soit pour le contenu de sa gamelle, que pour la quantité mais également pour les heures de repas. Si vous souhaitez changer son alimentation, il est préférable de le faire progressivement. Avant toute modification, il est toutefois préférable de demander conseil à votre vétérinaire.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*