Anus du chat rouge et gonflé : que faire ?

Un chat
Bannière 728x90

Les chats sont aussi sujets à de nombreuses pathologies qui touchent leur système digestif dans son ensemble. Parmi elles, l’inflammation de l’anus et le prolapsus sont les plus communes. Elles peuvent avoir de nombreuses origines différentes. Des soins adaptés sont généralement nécessaires et il est important de réagir vite afin de soulager la douleur du chat et d’éviter certaines complications.

Prolapsus du chat : consulter un vétérinaire en urgence

Si vous remarquez que l’anus de votre chat est anormalement rouge et enflé, vous devez y prêter rapidement une attention toute particulière. Il arrive bien souvent qu’il ne s’agisse que d’une simple irritation. Cependant, il est également possible qu’il s’agisse d’un prolapsus. Dans ce cas-là, vous devez vous rendre chez le vétérinaire en urgence.

Le prolapsus est une pathologie grave. Les entrailles de votre chat, que ce soit ses intestins ou d’autres organes voisins, sont littéralement en train de s’effondrer. Parfois, ces organes s’échappent par l’anus, mais la plupart du temps ils repoussent simplement le rectum vers l’extérieur. Le prolapsus peut entraîner une mort rapide s’il n’est pas géré à temps, car les organes finissent par cesser de fonctionner.

Si vous constatez que l’anus de votre chat n’est pas simplement gonflé, mais que son rectum est en fait en train de ressortir, vous devez l’emmener chez le vétérinaire immédiatement. Trempez une compresse dans de l’eau saline et appliquez-la sur l’anus pendant le transport. Cela empêchera votre chat de se lécher. Cela limitera également les assèchements et permettra de limiter l’avancée du prolapsus.

Comment reconnaître une inflammation d’un prolapsus ?

Le prolapsus est très grave, alors que l’infection nécessite seulement de réagir rapidement, mais sans urgence. Il est donc important de savoir faire la différence. Le prolapsus est de loin le plus impressionnant. Une masse d’un rouge vif, de taille importante et de forme tubulaire s’échappe de l’anus du chat.

L’inflammation, de son côté, peut entraîner le gonflement de l’anus. Elle provoque également un rougissement et peut donc être confondue avec le prolapsus. En revanche, l’inflammation déborde généralement de l’anus et c’est l’ensemble de la zone qui est irritée. Pour la différencier, il faut se concentrer sur les détails. L’inflammation fait grossir l’anus lui-même, alors que le prolapsus est une masse supplémentaire qui ressort de l’anus.

Comment soigner une inflammation de l’anus d’un chat ?

Si votre chat a une inflammation à l’anus, vous devez impérativement l’emmener chez le vétérinaire. Bien sûr, le problème est sans doute beaucoup moins grave que s’il s’agissait d’un prolapsus, mais vous n’avez aucun intérêt à laisser traîner. Il est tout à fait improbable que l’inflammation régresse d’elle-même et la santé générale de votre chat en dépend.

Le vétérinaire pourra l’ausculter et sera alors en mesure de déterminer l’origine de l’inflammation. Si cette origine ne peut pas être connue, alors il pourra essayer différents traitements médicamenteux et cutanés afin de soulager l’inflammation. Dans tous les cas, il vous invitera sans doute à modifier l’alimentation de votre chat et à mieux suivre le calendrier des prises d’antiparasitaires.

Le prolapsus, de son côté, nécessite également l’intervention du vétérinaire pour être soigné. Selon l’origine du phénomène et sa nature précise (rectal ou anal), les solutions ne seront pas les mêmes. Parfois, il suffit d’un petit traitement et d’une intervention manuelle. Cependant, il n’est pas rare qu’une intervention chirurgicale rapide soit nécessaire. Dans tous les cas, seul un vétérinaire est en mesure de prendre une telle décision. Il est donc essentiel d’en consulter un.

Quelles sont les causes d’une inflammation de l’anus ou d’un prolapsus chez le chat ?

Les causes menant le chat à souffrir d’une inflammation de l’anus ou d’un prolapsus sont nombreuses et très différentes. Il faut donc les connaître pour pouvoir trouver l’origine du problème. Ensuite, il faut régler ce problème pour s’assurer que l’inflammation ne reviendra plus. Dans tous les cas, la santé du chat nécessite beaucoup d’attention et vous devez être en mesure de remarquer quelque chose d’anormal dans son comportement ou sur son corps.

Les inflammations menant à des prolapsus peuvent venir de problèmes intestinaux. Si votre chat a d’importantes diarrhées, ou bien au contraire s’il souffre de fortes constipations, le risque de prolapsus est beaucoup plus important. Voilà pourquoi les chatons sont les plus concernés par ce genre de problèmes. Ils souffrent souvent de problèmes digestifs liés à leur jeune âge et cela peut mener à ce type de problème.

Il est extrêmement fréquent que les problèmes digestifs d’un chat viennent d’un parasite. Celui-ci peut gêner la digestion et provoquer inflammations et prolapsus. C’est pour cela que le vétérinaire donnera toujours des antiparasitaires à un chat qui souffre de ces pathologies. Une fois de plus, les chatons sont parfois traités trop tardivement, ce qui augmente leurs risques d’en souffrir. Enfin, il arrive qu’un parasite soit directement responsable de l’infection sans qu’il ne gêne la digestion.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*