Comment bien s’occuper de son hamster : découvrez la star des rongeurs

Un hamster en train de se nourrir

Aujourd’hui, en France, 6% des foyers possèdent au moins un rongeur comme animal de compagnie. Parmi ces 6%, la grande majorité possède un hamster. Effectivement, le hamster est un animal domestique très prisé pour le peu d’efforts qu’il exige de la part de ses maîtres. Il existe de nombreuses espèces de hamsters, comme le hamster russe ou le hamster de Chine, mais celui qui est le plus souvent domestiqué reste le hamster doré.

En revanche, si ces petits rongeurs sont les compagnons idéaux des jeunes adolescents parce qu’ils se montrent peu exigeants, il est très important de bien se renseigner avant d’en acheter un. En effet, un hamster, aussi court soit son temps de vie, est un être vivant, un animal qui nécessite que l’on prenne soit de lui et que l’on respecte certains de ses besoins pour éviter qu’il ne tombe malade ou, pire encore, qu’on le retrouve mort un matin.

Dans cet article, nous vous expliquerons tout ce qu’il y a à savoir pour que votre hamster soit heureux et vive aussi longtemps que possible, et nous éclaircirons certains aspects méconnus du fameux rongeur, comme ses périodes d’hibernation.

L’habitat du hamster :

Évidemment, les hamsters, comme presque tous les rongeurs domestiques, vivent dans une cage. Malheureusement, il ne sera jamais possible de leur offrir un environnement aussi stimulant pour eux que ne l’est la nature, mais il est très important de ne pas négliger le choix de la cage.

Les hamsters sont de tout petits animaux et on a trop souvent tendance à penser qu’ils n’ont pas besoin de beaucoup d’espace. En réalité, ce sont des rongeurs très énergiques et pour veiller au bon développement de l’animal, il doit disposer d’une surface au minimum d’un mètre carré. L’espace idéal pour éviter qu’il ne tombe malade étant de cinq mille centimètres cubes.

Il est d’autant plus important d’offrir un espace suffisant à leur bien-être aux hamsters si vous en avez deux. En effet, les hamsters sont des animaux territoriaux et si leur espace n’est pas suffisant, ils ne pourront pas cohabiter, deviendront très agressifs et vous finirez par en trouver un mort.

De plus, il faut garder à l’esprit que, dans la nature, le hamster fait son nid et vit dans des galeries souterraines. Il faut donc toujours lui offrir une couche suffisante de litière végétale dans laquelle il pourra creuser et cacher ses réserves.

Enfin, la célèbre roue pour rongeur est effectivement un accessoire indispensable pour lui permettre de se dépenser dans un espace restreint. En revanche, il est très important d’en acheter une pleine. N’achetez jamais de roue à barreau à votre hamster, il risquerait de se blesser en s’y coinçant une patte.

L’habitat du hamster est un paramètre à ne négliger sous aucun prétexte si vous voulez qu’il vive une vie pleine et heureuse. Dans un espace trop petit et mal adapté à ses besoins, il développera des troubles du comportement (le plus fréquent étant de ronger les barreaux de sa cage), tombera malade et son temps de vie sera considérablement réduit.

L’hibernation chez le hamster

C’est un fait assez méconnu du hamster mais bien réel, ce petit rongeur hiberne. En effet, en hiver, quand la température baisse, le hamster va dormir sur de longues périodes. Il se réfugie alors dans son nid et baisse sa température corporelle jusqu’à un ou deux degrés en dessous de la température ambiante (au lieu de 37-38 degrés habituellement). Peu de temps avant qu’il n’entre en hibernation, on peut remarquer que le hamster multiplie ses réserves et les rapproche de son nid.

En réalité, parler d’hibernation chez le hamster domestique est un léger abus de langage parce que le hamster ne va pas dormir pendant une période continue. Il va, périodiquement, quand il en ressentira le besoin, remonter la température de son corps suffisamment pour se déplacer et aller chercher de quoi se nourrir. C’est d’ailleurs un excellent moyen de se rassurer pendant ces périodes où vous ne verrez plus votre hamster pendant des jours, voire des semaines. Déposez-lui de la nourriture à l’entrée de son nid et, si elle disparaît au bout de quelques jours, vous saurez que l’hibernation de votre animal se passe sans encombre et qu’il n’est pas mort.

Cette dernière information est primordiale, parce que de nombreux propriétaires de hamster, confondent l’hibernation de l’animal avec sa mort. Ne le voyant plus, ils vont le chercher au fond de son nid et, quand ils constatent qu’il ne réagit plus et qu’il est froid, pensent qu’il est mort. Alors, ils s’en débarrassent et le pauvre hamster se réveille à la fin de l’hiver, loin de sa maison et de ses réserves de nourriture, dont il a pourtant absolument besoin.

La nourriture du hamster

Le hamster est un animal granivore et se nourrit donc essentiellement de graines. Cependant, il varie volontiers son alimentation avec des fruits. Vérifiez, avant de lui en donner, si l’espèce à laquelle il appartient supporte tel ou tel fruit. Effectivement, toutes les espèces de hamsters ne sont pas originaires des mêmes régions du globe et n’ont donc pas développé les mêmes intolérances. Une fois que vous avez bien vérifié, n’hésitez pas à lui proposer, surtout en été quand il fait chaud, des fruits juteux qui le désaltéreront.

De même, certaines espèces de hamsters sont insectivores, alors vérifiez si le vôtre en fait partie et variez son alimentation pour améliorer sa santé et augmenter son temps de vie.

Enfin, comme chacun sait, les hamsters remplissent leurs abajoues de graines pour faire des réserves qu’ils prennent ensuite un malin plaisir à cacher aux quatre coins de leur cage. C’est un comportement parfaitement naturel qu’il ne faut pas contrarier en limitant les rations que vous lui offrez. Cependant, des réserves de nourriture trop importantes peuvent rendre votre hamster agressif parce qu’il voudra les protéger. Alors, quand vous nettoyez sa cage, n’hésitez pas à lui retirer une partie de ses réserves pour limiter son agressivité.

Comme vous avez pu le constater tout au long de cet article, il n’est pas très difficile de bien s’occuper de son hamster. Il suffit de connaître les quelques spécificités de cet animal et de respecter ses besoins et son alimentation pour s’assurer qu’il ne tombera pas malade. En vous occupant bien de lui, vous pouvait prolonger son temps de vie et espérer qu’il fête un jour ses quatre ans (contre deux en moyenne dans la vie sauvage). Alors, vous sentez-vous prêts à adopter un hamster ?

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*