Bannière 728x90

Devenir musher pour s’entourer de chiens au quotidien

Articles similaires

Bannière 728x90

Pour un peu que vous soyez passionné des grands espaces et que les chiens soient votre animal de prédilection, le métier de musher saura peut-être vous parler. Ce travail, qui demande un investissement complet, n’est toutefois pas qu’une partie de plaisir. Passion, dévouement, rigueur : de nombreuses qualités seront attendues.

En quoi consiste le métier de musher ?

Ce qui est probablement issu de la nécessité dans des zones enneigées, soit la capacité de pouvoir guider un traîneau de chien, est aujourd’hui un métier à part entière. Concrètement, un musher est la personne qui marche auprès des chiens, qui les mène. Il s’agit avant tout d’un individu passionné, qui aura des missions très diverses. Le métier pourra aussi facilement s’identifier comme meneur de chien ou pilote d’attelage.

Les mushers peuvent exercer plusieurs fonctions, certes, mais la principale sera de s’occuper de son attelage de chiens. Cela impliquera de les nourrir, mais aussi de les éduquer et de promouvoir leur évolution. Leur apprentissage est constant, aussi faut-il savoir les maintenir en forme. En prime de cet aspect très important, le métier de musher implique aussi un contact avec les gens.

D’une certaine façon, le pilote d’attelage est amené à mettre en valeur sa région et les paysages qui la composent. En effet, son activité principale s’orientera généralement autour de balades organisées, de circuits à la mi-journée ou à la journée complète, par exemple. Les touristes apprécient fortement ce moyen des plus atypiques de visiter, entre autres, les Alpes.

Au-delà de cette activité indépendante, le musher peut aussi s’essayer à des courses de traîneaux, s’entourant généralement de deux chiens uniquement. En temps normal, il peut atteler jusqu’à huit chiens sur son traîneau. Peu importe la pratique réalisée, le musher veille à bien s’équiper. Il s’assure d’avoir gants, lunettes, combinaison adaptée, ou encore d’avoir des semelles antidérapantes si les conditions sont trop extrêmes. Quand la saison hivernale touche à sa fin, le musher peut tout de même continuer son activité, en proposant cette fois-ci des balades canines.

Quel chien pour atteler le traîneau du musher ?

C’est peut-être ce qui convaincra les plus amoureux des chiens : ce métier se pratique, évidemment, toujours au contact de ces derniers. Dans l’activité pratiquée, en rentrant chez soi, en toutes circonstances, les chiens sont auprès du musher. Toutefois, être chien de traîneau n’est pas une fonction appropriée pour toutes les races canines.

En effet, à l’instar des autres animaux arctiques, un chien de traîneau est en mesure de réguler la température de son corps. Ses extrémités, par exemple, atteignent 0 degré plutôt que sa chaleur corporelle habituelle à 37 degrés. Cela évite à ses pattes de faire fondre la neige et d’entraîner des gelures, entre autres.

En prime de ces spécificités physiques, un chien de traîneau devra aussi être très endurant et à même de charger un certain poids. Selon les activités pratiquées avec son chien, des races seront alors plus demandées que d’autres. Dans le cas de courses en traîneau, par exemple, c’est le Alaskan Husky qui est le plus fréquemment retrouvé. Cette race croisée est en effet particulièrement adaptée à la vitesse.

La FCI, référence dans la protection des chiens de race, identifie toutefois uniquement 5 races de chiens de traîneaux. Ce sont des races pures, non-croisées, historiquement liées à l’attelage. Le Malamute de l’Alaska, le Groenlandais, le Husky sibérien, le Samoyède, l’Esquimau canadien et le Laika de lakoutie sont donc les seules races traditionnelles des mushers.

Quel profil pour devenir un bon musher ?

Ce métier se pratique donc auprès de canins racés, dont il faut particulièrement prendre soin. Pourtant, s’il est primordial d’avoir de nombreuses connaissances et capacités animalières, celles-ci ne peuvent pas uniquement se résumer à un amour des chiens dans la nature. Bien sûr, un bon musher pourra par exemple compléter son apprentissage par quelques notions sur sa région, ses paysages, afin de les présenter aux touristes. Connaître la faune et la flore, en prime, peut faire la petite différence, montrant combien vous connaissez votre espace.

Au vu de la pratique du métier, une bonne situation physique est en prime particulièrement importante. Cela se souligne plus encore si vous souhaitez participer à des courses de chiens de traîneaux. Plusieurs existent, dont la course internationale La Grande Odyssée, où se réunissent mushers du monde entier. Détermination, force morale et physique, grande affinité avec les chiens : voici tant de qualités qui vous démarqueront.

Faut-il suivre une formation pour être musher ?

Toutefois, avant d’en arriver là, il faudra être attentif à suivre certains prérequis. De manière générale, il est fréquent qu’un meneur de chien ait commencé à se former dès le baccalauréat. Cela, en suivant un bac professionnel option élevage canin/félin. Après tout, savoir s’occuper de ses chiens est la première qualité d’un musher. Il est, par exemple, primordial de savoir nourrir correctement son chien sportif.

Afin de compléter son parcours, le pilote d’attelage poursuit ensuite un diplôme d’État, effectué au sein d’un organisme agréé. Au terme de 152 h de formation, il maîtrise ainsi l’élevage canin et peut pratiquer son activité. Au-delà de la formation, pour être musher, c’est toute une forte personnalité qui est attendue. Il faut, en effet, être en mesure de tenir un rythme assez intensif.

Avoir un bon relationnel, ainsi qu’un sens de l’organisation aiguisé, terminera de faciliter votre cheminement dans ce métier. Souvent pratiqué en indépendant, il faudra également être à même de gérer votre activité : goût du marketing, communication, vous serez multitâches. L’idée, après tout, est de savoir fidéliser les visiteurs, en leur offrant une expérience sensationnelle et respectueuse des chiens et de l’environnement.

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Advertisment

Derniers articles