Bannière 728x90

Les boules de graisse sont-elles dangereuses pour les oiseaux ?

Articles similaires

Bannière 728x90

De plus en plus de citoyens ont envie d’aider les oiseaux en hiver, à travers notamment des boules de graisse. S’il est important de se soucier du bien-être de nos petits animaux et de la préservation de notre biodiversité, mieux vaut se renseigner au préalable sur certaines pratiques. Quels sont les dangers liés aux boules de graisse pour les oiseaux ? Une étude britannique démontre que le nourrissage hivernal a de nombreux effets positifs, pourvu qu’il soit issu de produits sains et équilibrés.

Boules de graisse : la nourriture artificielle traditionnelle pour les oiseaux

De nombreux citoyens, préoccupés par la préservation de la planète, souhaitent veiller à la biodiversité à leur petit niveau. C’est ainsi que l’on retrouve de plus en plus d’installations visées à nourrir les oiseaux durant la période hivernale : des filets contenant des petites boules de graisse. Ces initiatives, tout à fait honorables, doivent cependant faire l’objet de quelques attentions. En effet, si une étude britannique révèle que ces installations ont des effets positifs, les ornithologues soulignent l’importance de mettre à disposition des oiseaux une nourriture saine et équilibrée.

Les boules de graisse se trouvent aujourd’hui très facilement dans les commerces spécialisés, nombreux sont donc les amoureux des oiseaux à ne pas prendre la peine de les fabriquer eux-mêmes. Une pratique représentant un gain de temps considérable, mais qui pourrait bien représenter un danger pour nos amis ailés. En effet, les boules de graisse industrielles sont bien souvent bourrées de conservateurs et d’additifs. Voici donc quelques conseils pour pouvoir continuer à nourrir les oiseaux tout en leur garantissant une bonne santé.

Les risques liés à l’athérosclérose et aux embolies

En plein hiver, les oiseaux ont besoin d’énergie. Les boules de graisse sont donc tout à fait indiquées pour leur fournir un apport en lipide, nécessaire à leur bien-être. Il faut cependant faire attention à ce qu’elles ne provoquent pas ce qu’on appelle l’athérosclérose aviaire. L’athérosclérose est une maladie des artères bien connue dans le monde des humains puisqu’elle est la première cause de mortalité lorsqu’il s’agit d’accidents cardio-vasculaires. Il a cependant été noté que certains oiseaux domestiques et sauvages peuvent également être sujets à ce type de maladies.

L’athérosclérose est souvent liée à une alimentation trop riche et lipidique, les « mauvaises graisses » sont responsables de l’obstruction des artères. Elles tapissent les parois internes des vaisseaux sanguins, ceci ayant pour conséquence de créer une plaque qui se calcifie et grossit jusqu’à boucher complètement le circuit.

Un autre risque se présente pour les oiseaux en matière de santé : les embolies de cholestérol. Là aussi, de nombreux humains comme oiseaux, peuvent en être victimes lorsque la plaque responsable de l’athérosclérose se met à rompre. D’ailleurs, de nombreux oiseaux domestiques et sauvages retrouvés mort ont révélé un fort taux de cholestérol dans le sang. Des examens qui ont également révélé qu’ils sont victimes de nos aliments gras et de nos habitudes « junk food ». Les oiseaux n’hésitent pas à picorer nos miettes et meurent d’une trop grande quantité de lipides.

Bien choisir les boules de graisse

Lorsque l’on décide de donner à manger à des oiseaux pour l’hiver, il faut déjà commencer par bannir absolument les produits industriels. Pour une question de coût, les boules de graisse industrielles sont souvent composées de graisses de mauvaise qualité, entrainant ainsi des problèmes de santé chez les oiseaux. Mieux vaut donc confectionner soi-même les boules de graisse pour pouvoir s’assurer de leur composition.

Pour une nourriture équilibrée, il est conseillé d’utiliser des graisses végétales qui possèdent moins de graisses saturées. L’huile de palme est quant à elle, à bannir, aussi bien pour soi-même que pour les animaux. Elle est bien trop riche en acides gras saturés en plus d’être néfaste pour l’environnement.

Les conservateurs dans les boules de graisse

Les conservateurs font partie des problèmes que présentent les boules de graisse industrielles. Destinés à prolonger la durée de vie du produit, les additifs ne sont pas forcément tous sans risques pour la santé des oiseaux. Il est important de noter que deux additifs principaux rentrent dans la composition des boules de graisse traditionnellement fabriquées dans les commerces : E311 et E320. Il est étonnant de constater que le premier a été interdit d’usage dans les denrées alimentaire dans l’Union Européenne depuis 2019 pour les humains, et que le deuxième a été reconnu comme étant cancérigène et perturbateur endocrinien. L’additif E170 ne représenterait, quant à lui, aucun risque pour la santé.

Et puisque l’on parle de conservation, il faut savoir que les boules de graisse ne doivent pas être stockées plus d’une année, sous peine d’y voir proliférer de nombreux champignons. Par ailleurs, il convient de les conserver à l’abri de l’humidité.

Le danger des filets

Les commerces proposent traditionnellement des boules de graisse emballées dans des filets plastiques. Outre le fait que ce système n’est pas écologique, il présenterait un danger important pour les oiseaux. En effet, les espèces d’oiseaux acrobates telles que les Mésanges bleues risquent fort de se prendre les pattes dans le filet et de se les briser. Un tel accident est mortel pour l’oiseau en plein hiver. Il est donc conseillé d’opter pour des boules de graisse vendues en vrac dans certains commerces spécialisés.

Les solutions DIY pour nourrir les oiseaux en hiver

Toujours dans l’intérêt d’éviter l’achat de boules de graisse industrielles, mieux vaut opter pour des solutions faites maison, soit DIY. C’est par ailleurs l’occasion de faire quelques activités avec ses enfants et de les sensibiliser aux questions environnementales. Voici quelques idées pour pouvoir nourrir les oiseaux depuis son jardin :

  • Fabriquer une guirlande de cacahuètes
  • Planter des pommes dans les branches d’arbres ou réaliser une guirlande avec des pommes de petit calibre.
  • Fabriquer une guirlande de fruits secs à placer en hauteur dans les arbres.

Pour aider les oiseaux en hiver, il n’y a pas que la nourriture qui importe. Il est également possible de confectionner une jolie cabane dans son jardin qui pourra leur servir de nichoir. Les oiseaux pourront l’utiliser pour se protéger du froid et passer l’hiver en sécurité.

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Advertisment

Derniers articles